cahiersintempestifs
Vers le bas
Vers le bas

Curiosité[s] graphique[s]

COD[ex] : nouvelles de la page

Dans ce quatrième volume de la collection Curiosité[s] graphique[s] les éditions des Cahiers intempestifs se livrent à exploration de la plus puissante invention de tous les temps : la page. Ses artifices qui transforment le fond pour qu’il soit lu comme désiré. Sa mise en espace, ce langage en soi qui organise le monde sur mesure à l’échelle humaine. Son histoire et son avenir qui nous incite, avec ou sans le codex, à recadrer notre vision du monde.

 

La page « est un espace déterminé que l’homme par décision arbitraire a abstrait de l’univers sensible afin d’en faire un espace symbolique d’échange. » Aucun système philosophique n’a eu sur notre entendement autant de répercussions que l’apparition de la page. Depuis l’invention du codex jusqu’à la page internet, et bien évidemment au sein du livre imprimé, la page a cadré, et cadre toujours, notre pensée. Elle a eu une influence sans égal sur le développement de notre société, sur notre manière de rapporter l’image du monde, de communiquer et de diffuser notre savoir. La page a toujours été vecteur de pouvoir intellectuel et économique. Ses mutations ont ordonné le monde du travail et continuent aujourd’hui, plus que jamais, à le transformer. Toute écriture engendre le tracé de ses propres limites. ainsi est née la page. La page portable puis navigable. Sur sa géographie de papier, elle a « supporté » et exprimé tout ce qui compte comme argument intellectuel, découverte scientifique, création littéraire, et continue encore aujourd’hui à ordonner les autres supports de nos écritures.
Cependant malgré cette « autorité », et certainement en raison de son évidence banale, irrécusable et indispensable, la page elle-même a été relativement peu étudiée.

English translation

Ces nouvelles de la page sont romancées par Jean-Noël Blanc, Stéphane Bouquet, Jacques Claude, Bernard Collet, Paul Fournel.

Avec la complicité de Jean-Luc Bayard, la participation artistique de Didier Ben Loulou, Philippe Favier, de Lionel Bayol-Thémines, Jacquie Barral, Tiphaine Buisson, Marie Denis, Patrick Othoniel, Ozaléas et le concours de l’ESADSE [Miriam Betoux, Sylvain Julé, Lucas Ribeiro, Jérémie Nuel].

Conception, design graphique et mise en pages : Véronique Gay-Rosier. Photogravure, suivi de fabrication et diffusion : Sylvie Bruyas.

Format 24 x 24 cm, 336 pages, imprimé sur Rives Dot, reliure plein papier, tranches «dorées» en bleu.

acquérir en ligne [COD]ex : nouvelles de la page

 

exposition LA PAGE À L'OUVRAGE

 

 

Curiosité[s] graphique[s]

Collection dans laquelle des nouvelles littéraires s'allient à des interventions artistiques et se conjuguent avec une iconographie historique pour exprimer la diversité et la complexité – sensible, artistique, technique, historique et culturelle – de ces arts appliqués dont la vocation est de matérialiser l’information et le savoir.

The cahiers intempestifs’ collection of graphic art books, written by novelists, aspires to explore historic, technical, and artistic complexity of grahic art whose mission is to give tangible form to information and knowledge.

 

Des hommes de caractères [Volume 1 & volume 2]

La typographie offre à la pensée une forme, et donne à voir le langage à travers une symbolique complexe. Notre patrimoine typographique nous fait voyager à travers l’espace et le temps à la rencontre d’individus étonnants qui ne dessinèrent pas seulement des lettres mais contribuèrent à la diffusion du savoir de leur époque, et qui souvent vécurent des vies aventureuses.

 

363 000 signes [la chaîne graphique]

Ouvrage généraliste sur la “chaîne graphique”, sous toutes ses facettes, dans sa globalité. C’est toute la diversité, la complexité – technique, sensible, artistique, historique et culturelle – de celle dont la vocation est de matérialiser, de mettre en œuvre, l’information et le savoir que ce livre a voulu exprimer.

 

 

Découvrir les publications récentes des éditions des Cahiers intempestifs