éditions des cahiers intempestifs
baseline

L E B L O G D E S C A H I E R S – P A G E 5

 

La Fondation Louis Vuitton se met aux couleurs de la bOx of Life!

20 avril 2016

 

La collection des bOx et le numéro 26 des Cahiers intempestifs sont présentés à la librairie de la Fondation Louis Vuitton :

 

 

La scène contemporaine chinoise
à la Fondation Louis Vuitton

Isaac Julien rend hommage à la culture chinoise, à ses légendes, son cinéma, sa calligraphie, sa musique, sa poésie, dans l'installation Ten Thousand Waves.

 

Ten Thousand Waves à retrouver dans les Cahiers intempestifs n°26

En savoir + sur les Cahiers intempestifs #26

 

 

La bOx of Life vue par les photographes…

10 avril 2016

… du studio photo de Gutenberg networks Saint-Étienne

 

Jérémy Elmalan :

 

Émilie Castille :

 

Exposition
Culture interface :
numérique et science-fiction

23 mars 2016

« Comment la science-fiction et le design d'interface s'influencent mutuellement ? »

Casques de réalité virtuelle, gants connectés, téléphones mobiles, interfaces gestuelles, objets connectés, interfaces cérébrales… : une grande partie de ces créations, dans leur manière de contrôler les machines semble avoir été conçue en lien avec des objets fictifs provenant des cultures de l’imaginaire, et plus spécifiquement de la science-fiction (cinéma, littérature, bande dessinée). « Je souhaite démontrer que les designers savent aussi s’affranchir des stéréotypes pour proposer des créations singulières, renouvelant à leur tour à ces grands modèles fictionnels » souligne Nicolas Nova, commissaire de l'exposition.

À découvrir jusqu'au 14 août 2016 à la Cité du design

En savoir + sur "Culture interface : numérique et science-fiction

«Les interfaces de science-fiction vues par l'ergonomie»

«Étranges rituels : l’interaction gestuelle dans le quotidien numérique»

 

 

bOx of Life selon Gutenberg networks

2 janvier 2016

Life isn’t about finding yourself.
Life is about creating yourself.

George Bernard Shaw

Depuis les slogans qui égayent les murs de nos cités jusqu’aux aphorismes littéraires transformés en tee-shirts, en passant par les anaphores de nos hommes politiques érigées en formules magiques, et les générateurs numériques de fortune cookies qui délivrent sur internet la prédiction du jour, la mode des « rules », du pastiche en format court, de la prédiction décalée, instaure du lien social dans une époque pourtant si sujette à séparer les êtres.


Parmi ces « injonctions » de sagesse, il en est une « Life isn’t about finding yourself. Life is about creating yourself » qui fut déclinée en poster, en « coffee cup wisdom », en ligne de vêtement*… et graffée maintes fois sur les façades de nos villes. Comme une invite à se « produire » soi-même (« over and over » rajoutera le couturier *Yohji Yamamoto sur ses créations), cette citation semble le juste miroir d’une époque où la théâtralisation de l’existence via les réseaux sociaux, le faire soi-même à l’heure du 2.0, invite sans cesse à une démarche créative. Pourtant, peu se doutent qu’elle fut écrite à l’orée du vingtième siècle par le dramaturge irlandais George Bernard Shaw.
Sous l’égide de ce prix nobel de littérature, provocateur et anticonformiste dans une Angleterre encore puritaine, cette bOx of Life selon Gutenberg networks entend, à son tour, faire sienne la formule « Life is about creating yourself », en marquant d’une âme quelques objets inanimés comme s’ils étaient les outils symboliques d’une certaine créativité.


Toujours fidèle, d’autre part, à la pensée latérale du « Thinking outside the box », ce septième Objet Graphique Non Identifié ambitionne encore, rebondissant sur la prophétie de George Bernard Shaw, d’instaurer un dialogue aphoristique, décalé et collaboratif. « Frotter son langage contre celui de l’autre, limer sa cervelle contre celle d’autrui », en y mêlant tous les signes d’une époque et d’une culture hybride, et en invitant chacun, au cœur d’un cadavre exquis de papier et d’une mise en scène numérique conjointe, pour réinventer et pour partager l’injonction prométhéenne à se créer soi-même.

Ouvrez la bOx of Life

En savoir + sur la bOx of Life

 

Meilleurs vœux!

1 janvier 2016

 

Joyeux Noël!

25 décembre 2015

Profitez de la trêve des confiseurs pour participer au festival Hurricane!
De très joyeuses fêtes à tous et merci à Jacquie Barral pour son Père Noël de papier.

 

Festival Hurricane

15 décembre 2015

C’est à la poésie, à la liberté formelle, d’un Michel Gondry que nous avons voulu rendre hommage en proposant ce Festival. À la puissance inventive de l’enfance, au DIY et au bricolage de génie, à la créativité maison capable de fédérer autour de la fabrication et de la projection d’images.

Dévoilant la fonction de 2 des objets de la bOx of Life, et en paraphrasant la célèbre déclaration de Jean-Luc Godard « All you need for a movie is a gun and a girl », nous invitons chacun à réaliser un court métrage avec comme mot d’ordre : « Tout ce dont vous avez besoin pour faire un film, c’est d’un ventilateur et d’une lampe de vélo ! ».

 


 

La contrainte du festival Hurricane est de faire du papier un des acteurs de son film. Pour y participer rien de plus simple : il suffit de découper ses décors et ses personnages dans du papier (ou de télécharger sur le site de la bOx of Life des modèles), puis de les animer en créant des jeux d’ombre et de lumière avec une lampe de vélo (ou une torche), et en déchaînant la tempête avec un ventilateur (ou un sèche-cheveux).

 


 

Pour ceux qui ne voudraient pas animer en volume des personnages de papier, nous ouvrons le festival à toutes techniques d’animation utilisant le papier même en 2 dimensions comme le Cut-out voire les Gif animés de papier découpé.

 


Avoir donc le papier et sa créativité comme guide puis envoyer (via We Transfer par exemple) son ou ses courts métrages (format paysage en .mp4 .mov .flv…) de quelques secondes à plusieurs minutes à contact.cahiers@gmail.com

Découvrir les courts métrages

En savoir + sur le festival Hurricane

En savoir + sur Wikipédia

 

S'incrire à la newsletter

Rejoindre le profil Facebook

Rejoindre la page publique Facebook