cahiersintempestifs
Vers le bas
Vers le bas

curated by Cahiers intempestifs

Spécialisées en culture visuelle, les éditions des Cahiers intempestifs explorent depuis 25 ans la relation qu'entretient l'Homme contemporain à la fois avec son identité et avec sa communauté. Leur revue d'art contemporain éponyme, reconnue internationalement, a visité de nombreuses scènes artistiques (celles de Londres, New York, Pékin). Leur collection consacrée au design graphique continue à exprimer la diversité et la complexité de ces arts appliqués dont la vocation est de matérialiser l'information et le savoir. Leurs publications, qui reflètent de manière générale le lien qu'entretient l'Homme à son identité par le truchement de l'art et du design, ont toujours su allier la jouissance de la belle édition papier et du livre d'artiste avec les promesses de l'art numérique (réalité augmentée ou virtuelle) et les tentations émergentes de partager des ressources. Aussi dans le cadre de cette biennale qui entend dessiner un terrain d'entente, quoi de plus cohérent que de présenter le travail, papier et numérique, d'une maison d'édition qui depuis un quart de siècle n'a eu de cesse de fureter dans les productions artistiques et graphiques, et de les refléter. Miroir de l'humain à l'épreuve de nos sociétés contemporaines : où l'art et le design comme une mise en commun.

Prêtés par le musée d’Art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole 10 portraits (parmi les artistes ayant été publiés aux éditions des Cahiers intempestifs) sur les 65 conservés dans les archives de la bibliothèque Jean-Laude sont exposés dans l'exposition «Un Traité imprévu [Design by Cahiers intempestifs]». Depuis 1987, Yves Bresson, photographe du MAMC+, a immortalisé les artistes de passage au musée pour leurs expositions. Ces portraits photographiques montrent des artistes saisis au travail, au cours des montages d’exposition, ou bien portraiturés posément, seuls ou près de leurs œuvres. (Ici Erik Dietman, Bernar Venet, Jochen Gerz et Roman Opałka, Philippe Favier, Jean-Michel Othoniel. ©MAMC+)

 

L'exposition présentera également des ouvrages en collaboration, packaging éditorial… et dévoilera quelques pièces des archives (courriers d'auteurs et artistes notamment).

 

[+] Un Traité imprévu [Design by Cahiers intempestifs] sur le site de la Biennale Internationale Design 2019

Médiathèque centrale de Tarentaize du 21 mars au 20 avril 2019 :
Les mardis, mercredis et vendredis 10 heures – 18h30.
Les jeudis 14 heures – 18h30. Les samedis 10 heures – 17h30.

Vernissage samedi 6 avril 17 h 30

Finissage mardi 23 avril 18 heures

Commissariat/Scénographie/Images [fixes et animées] : Véronique Gay-Rosier
Suivi de fabrication : Sylvie Bruyas
Bâtisseur d'igloo/Guitariste : Michel Falzone

 

 

Biennale Internationale design 2019

 

 

Aller en quête de ports inexistants

Dans le cadre de la 11e Biennale Internationale Design, l'exposition «Un Traité imprévu [Design by Cahiers intempestifs]» sera l'occasion de revisiter Le voyage inaccompli de Fernando Pessoa qui fut le premier texte publié en 1993 par la maison d'édition. Lors du vernissage Marie Clément, Jean-Noël Blanc et Mike Traynar liront respectivement les versions portugaise, française et anglaise de cet écrit tiré du Livre de l’intranquillité.

[+] Lire le texte de Fernando Pessoa

Avec ce voyage inaccompli les éditions des Cahiers intempestifs ont eu d’emblée le désir «d’aller en quête de ports inexistants». Le papier à l’origine «supportait» cette quête, il la «supporte» toujours. Le papier qui reste encore, malgré tout, au cœur de la modernité, un port d’attache d’où naviguer. Déambulations, flâneries à contre-courant : du papier jusqu’aux web et aux réseaux sociaux dans des voyages imaginaires et au travers de réalisations hybrides. Têtes de lion, ventres de chèvre, queues de serpent : papier connecté, réalité augmentée, nouvelle cartographie des échanges. Et toujours dans une injonction prométhéenne à se «produire» soi-même et à partager son «voyage inaccompli».
C'est pourquoi participer à l'œuvre hypermédia i-REAL conçue par Marc Veyrat fut pour les éditions des Cahiers intempestifs une évidence lorsque ce dernier leur proposa de rejoindre le projet.

 

Dans le cadre de la 11e Biennale Internationale Design 2019

Présentation expérimentale de l’œuvre hypermédia i-REAL

 

Présentation expérimentale du prototype de l’œuvre hypermédia i-REAL avec l’artiste Marc Veyrat qui en est à l’initiative et de Véronique Gay-Rosier, directrice de création des éditions des Cahiers intempestifs qui l’ont rejoint dans le projet.

i-REAL mixe les apports d’un parcours en réalité virtuelle, d’un plateau de JE(U) et d’une intelligence artificielle.

Le JE(U) de plateau (! LABYRINTHE MAD !) est le point d’entrée de l’œuvre de Marc Veyrat. Composé d’un plateau de trois disques superposés pouvant effectuer des rotations droite >< gauche, le JE(U) fonctionne à partir d’une trentaine de cartes i-REAL élaborées préalablement sur le réseau instagram et utilisant le maximum de #hashtags disponibles pour installer des connexions entre les mots/images.

[i-real = Société i Matériel/Marc Veyrat + Carole Brandon + KITCHEN XR + 89/92 pôle R&D + Cahiers intempestifs + Jonathan Juste]

L’activation par Marc Veyrat des deux premières cartes [dont la mystérieuse carte publiée dans l'image bOx] de ce jeu en réalité virtuelle sera également l’occasion d’une présentation par Véronique Gay-Rosier des projets dans le domaine des arts numériques déjà réalisés (en réalité augmentée notamment) par les éditions des Cahiers intempestifs.

[+] retrouver i-REAL sur le site Biennale Internationale Design 2019

[+] retrouver les flâneries numériques des éditions des Cahiers intempestifs

[+] en savoir plus sur Marc Veyrat et sur i-REAL

Cité du design – Le Kiosque – La Platine
Mardi 9 avril 2019 de 10 heures – 17 h30

Suivez l'actualité de la Biennale Internationale Design 2019, des expositions et animations réalisées dans ce cadre par les éditions des Cahiers intempestifs sur cette page qui s'enrichira tout au long de l'événement.

 

 

RECTO/VERSO : La page à l'ouvrage

Retour à l'actualité de la maison d'édition