éditions des cahiers intempestifs
baseline

 

Life isn’t about finding yourself.
Life is about creating yourself.

George Bernard Shaw

Depuis les slogans qui égayent les murs de nos cités jusqu’aux aphorismes littéraires transformés en tee-shirts, en passant par les anaphores de nos hommes politiques érigées en formules magiques, et les générateurs numériques de fortune cookies qui délivrent sur internet la prédiction du jour, la mode des « rules », du pastiche en format court, de la prédiction décalée, instaure du lien social dans une époque pourtant si sujette à séparer les êtres.
Parmi ces « injonctions » de sagesse, il en est une « Life isn’t about finding yourself. Life is about creating yourself » qui fut déclinée en poster, en « coffee cup wisdom », en ligne de vêtement*… et graffée maintes fois sur les façades de nos villes. Comme une invite à se « produire » soi-même (« over and over » rajoutera le couturier *Yohji Yamamoto sur ses créations), cette citation semble le juste miroir d’une époque où la théâtralisation de l’existence via les réseaux sociaux, le faire soi-même à l’heure du 2.0, invite sans cesse à une démarche créative. Pourtant, peu se doutent qu’elle fut écrite à l’orée du vingtième siècle par le dramaturge irlandais George Bernard Shaw.
Sous l’égide de ce prix nobel de littérature, provocateur et anticonformiste dans une Angleterre encore puritaine, cette bOx of Life selon Gutenberg networks entend, à son tour, faire sienne la formule « Life is about creating yourself », en marquant d’une âme quelques objets inanimés comme s’ils étaient les outils symboliques d’une certaine créativité.
Toujours fidèle, d’autre part, à la pensée latérale du « Thinking outside the box », ce septième Objet Graphique Non Identifié ambitionne encore, rebondissant sur la prophétie de George Bernard Shaw, d’instaurer un dialogue aphoristique, décalé et collaboratif. « Frotter son langage contre celui de l’autre, limer sa cervelle contre celle d’autrui », en y mêlant tous les signes d’une époque et d’une culture hybride, et en invitant chacun, au cœur d’un cadavre exquis de papier d’une mise en scène numérique conjointe, et d'un festival de courts métrages, pour réinventer et pour partager l’injonction prométhéenne à se créer soi-même.

Objets inanimés, avez-vous donc une âme?

Un tube stylo "Matière grise" 100% intelligent.

Une pendulette en boîte pour retrouver le temps perdu
et le retenir où bon vous semble (horloge aimantée fournie avec pile).

 

Une loupe très cinéphile.

 

Une lampe de vélo pour vous raconter la légende des cycles.

 

Un ventilateur qui ne manque pas d'air (fourni avec pile).

Une gomme pour ne pas décevoir le Petit Prince

Un crayon qui s'emmèle les pinceaux

Un carnet sens dessus dessous pour que vous ne jugiez plus un livre par sa couverture.

Une frise de 43 stickers qui défrisent les idées reçues.

Un vidéoprojecteur pour smartphone en kit
à réaliser avec vos petites mains pour cocooner pendant les longues soirées d'hiver.

 

 

Un sac et tout un bagage émotionnel.

 

 

Festival Hurricane

Pour présenter vos courts métrages une seule contrainte faire du papier un des acteurs de votre film : Cut-out, Paper Craft animation, Paper Stop-Motion, Origami 3D animation, Animation d'objets en papier, Gifs animés de papier découpé… laissez le papier et votre créativité vous guider et envoyez (via We Transfer par exemple) vos courts métrages de quelques secondes à plusieurs minutes (en format paysage en .mp4 .mov .flv…) à contact.cahiers@gmail.com*

En savoir plus

 

Tout ce dont vous avez besoin pour faire un film, c’est d’un ventilateur et d’une lampe de vélo !

Et pour vous distinguer et déchaîner la tempête, animez acteurs et décors de papier. Pratiquez l’art du kirigami en découpant vos décors et vos personnages dans du papier, ou téléchargez des modèles à découper sur DIY. Animez-les : créez des jeux d’ombre et de lumière avec le « cycle des lumières », un éclairage de petite reine; déchaînez la tempête avec « autant en emporte le vent », ce ventilateur très cinéphile. Et participez au festival Hurricane.

 

 

De chouettes décors, des personnages de roman, à télécharger puis à découper dans du papier, et des accessoires pour les animer et en faire tout un cinéma!


 

Carte postale à Lao Tseu
un jeu de piste collaboratif

Formules de vie, aphorismes de raison, comme de déraison, à photographier sur les murs de vos cités, et à offrir comme fonds d'écran, à exposer aussi, à échanger surtout : une grande chasse aux proverbes à faire pâlir Lao Tseu de jalousie!


Rendons à César...

« Vivre ce n’est pas se trouver, c’est se créer. »
George Bernard Shaw

« Vous voyez les choses et vous dites : pourquoi ? Moi, je rêve de choses qui n’ont jamais existé et je dis : pourquoi pas ? »
George Bernard Shaw

« La créativité consiste juste à relier des choses entre elles. »
Steven Paul Jobs

« La créativité est contagieuse faites la tourner. »
Albert Einstein

« Inventer, c’est penser à côté. »
Albert Einstein

« La créativité c’est l’intelligence qui s’amuse. »
Albert Einstein

« La véritable irrévérence aujourd’hui, c’est faire du lien dans une époque qui sépare les êtres. »
Abd al Malik

« Si le monde n’a absolument aucun sens, qui nous empêche d’en inventer un ? »
Lewis Carrol

« Ils ont échoué parce qu’ils n’avaient pas commencé par le rêve. »
attribuée à Nicholas Shakespeare

« Age is something that doesn’t matter, unless you are a cheese. »
Luis Bunuel

« It could be worse, it could be raining ! »
Mel Brooks

Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques?
Philip K. Dick

 

 

Qui fait Quoi?
bOx of Life selon Gutenberg networks
by éditions des Cahiers intempestifs

Jean-Christophe Aussel
Direction de la publication

Véronique Gay-Rosier
Conception, design graphique et numérique

Sylvie Bruyas
Suivi de fabrication & logistique

© éditions des Cahiers intempestifs, 2016 – ISBN 978-2-911698-74-3

The Twins (Julienne Dessagne)
Musique

 

Fabrication

Ou comment sérigraphier un bagage émotionnel